25 avril 2006

Du Delta du mekong jusqu'au Cambodge..

Le dernier jour sur le Delta, passage de la frontiere...

Du cote Vietnamien, on a visite un village flottant de pecheurs, un marche flottant avec un stop dans une fabrique de riz et un autre dans un petit village le long du Mekong... J'ai pris un enorme phyton sur ma nuque, il devait peser dans les 20-30 kilos et avait une force incroyable, j 'ai vraiment adore sa force, son contact et sa texture...

Bien sur, toutes ces visites se sont effectuees a bord d'une petite barque, genre qui sont utilisees pour les cartes postale, tres employees aux abords du Mekong. Dans cette barque, il y avait cette femme au chapeau pointu (turlututu) qui ramait des deux bras au fond de l 'embarcation et un petit garcon adorable avec qui j'ai passe le trajet a faire des mimes et des dessins ... pour me remercier il m'a fait un bon massage du dos avec ses petits poings, excellent... Moshe me dit qu'il m'a vraiment adore... ca fait plaisir... trop plaisir ce genre de moment privilegie.

On a passe la frontiere direction Cambodge en bateau, plus grand cette fois, quant au qualificatif "express" je ne suis pas cetraine de sa veracite.. trajet agreable mais long, long, long...

Premier pied au Cambodge, enfin premier siege dans un bus direction la capitale, Phnom Penh, on est reste 3 nuits et 3 jours.. On a fait des tas de visites: le Palais royal et sa pagode d'argent, le musee national avec une guide (l 'art cambodgien est tres elabore et n'est pas seulement une influence Thai ou Vietnamienne, il est bien plus ancien.), differentes autres pagodes, le monument de l 'independance et ....   

La prison de Tuol Sleng (S-21) qui donne une idee tres claire des atrocites et tortures commisent par Pol Pot et sa clique lors de la dictature des Khmers rouges, ensuite on est alle a 15 km de Phnom Phen pour voir ou ils transportaient les corps de leurs victimes afin de les balancer dans des fosses communes, parfois deja eteintes, parfois ils terminaient le "travail"a la main car les munitions etaient trop expansives.........

C'etait horrible et ca puait la mort...  ce que l'humanite a de pire est condense dans ces endroits macabres............. mais ce que l'humanite a de meilleur est condense dans un seul sourire Cambodgien...

J 'admire ce peuple, car malgre le pire, ils restent beaux et affichent un sourire gracieux, ils sont aimables et ne semblent pas eprouver de rancoeur, ne paraissent pas desabuses, pour moi c 'est un peuple extermement courageux et je ne peux que rester en admiration devant une telle force de vivre...

.........................................

Le reste du temps, on s'est impregne de la vie de la ville, on s'est ballade le long du fleuve et offert un diner Sushis... le reste du temps pour alleger la note (et puis aussi parce que c 'est bon), on a mange au nigth market.

On est reste trois nuits a Phnom Penh, il y fait etouffant.. mais cette ville m 'est assez agreable ...

Besoin d 'air... on prend le bus pour Sihanoukville, c 'est au Sud du Cambodge, je vous ecris de la.. 

Arrives depuis hier debut de soiree........  que dire ici c'est un petit morceau de paradis : plages quasi desertes, sables blancs, soleil, temperature au environ de 40 degres... trop chaud, on pique une tete dans l 'eau turquoise et tiede...Vous voulez plus de precisions:  ce matin petit dejeuner au bord de la mer, ensuite relaxing avec un petit peu de lecture, saut dans l'eau et massage traditionnel d'une heure ....

Ok j 'arrete...

Je precise tout de meme que je viens de terminer un bon plat et apres ma note,  je retourne me baigner........ dur dur la vie ... bon allez je balance un point negatif : il y a beaucoup de pic pocket et de vendeurs, ainsi que des mendiants ce qui est nettement moins paradisiaque... 

Pour le moment je me sens vraiment bien, peut-etre est-ce grace a Moshe meme si je sais cela ephemere, je prefere ne pas y penser, j'essaye en tous cas, car il va me manquer terriblement, en plus d'etre genial, on est des plus vrais et naturels l'un avec l'autre... une anglaise nous a dit qu'on aurait dit que l'on se connaissait depuis toujours..

Tout est tellement plus intense ici, on maitrise la route, les ítineraires mais pas nos demains, nos rencontres, nos bonnes et mauvaises emotions, notre coeur....  mais a qui j 'adresse ces mots.... c 'est tellement pareil partout, ici ou au nord ..

Il vit loin, il est juif.. deux bonnes raisons pour peut-etre ne plus jamais se revoir apres... mais en attendant je veux encore profiter de sa presence et chasser de mon esprit toutes ces questions sur apres qui me gachent parfois encore mon present...

Posté par Vasy à 11:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Du Delta du mekong jusqu'au Cambodge..

    Vasy :)

    À qui adresses-tu tes mots? à personne, à tous... surtout à toi-même, tu es en train de t'écouter, c'est ainsi que tu assimiles toutes ces experiences que tu es en train de vivre... les mots te ressourcent, n'oublie jamais que tu peux toujours te ressourcer dans les mots puisque tu les maîtrisses si bien...

    J'ai toujours eu l'impression que tu es très sensible et très intense dans tes rapports avec les gens, donc ce que tu écris ne m'étonne pas... ton voyage est une occasion unique pour toi réaliser cette intensité et apprendre à te connaître toi-même à travers les gens que tu rencontres dans cet espace inconnu et que tu n'aurais jamais rencontré dans d'autres circonstances...

    Que puis-je te dire de mieux Valérie? l'avenir arrivera en son temps, maintenant c'est le temps de ton présent, et il se trouve là-bas, avec ceux qui sont à tes cotés, alors profite, profite et après... profite encore!

    Posté par Gus CE, 26 avril 2006 à 10:20 | | Répondre
Nouveau commentaire